jeudi 24 juillet 2014

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Fallait pas écrasser la vieille... » de Cicéron Angledroit


Editions Publibook, paru en 2013 - 236 pages - Couverture



▶ Quatrième de couverture : " Je veux que tu me retrouves la famille Elédan. Que tu me les situes. Je veux juste les empêcher de continuer leurs trafics. J'ai pas envie de m'en prendre à eux, ça me retomberait sur le nez, mais je veux juste leur pourrir leur bisness. Je ne tolère pas qu'ils s'en sortent et continuent de prospérer dans la région. Maria m'a souvent fait ton éloge. Elle m'a dit aussi que tu étais pote, c'est pas le terme qu'elle employait, avec le commissaire. Je voudrais que tu agisses de deux manières différentes et complémentaires. Un, que tu trouves où se planque Vaclav pour qu'on le gêne dans ses combines et, deux, que tu informes et influences les flics pour que de leur côté aussi ils le tannent. Tu vois, rien de bien illégal ni de très compliqué pour un détective comme toi. "
Ainsi présentée par Cairola, ma mission de Cicéron Angledroit relève du B.A-BA du détective... Un simple travail de repérage et de renseignement, un minimum d’implication en somme, avec un coquet revenu à la clé. Dans les faits, les choses se révéleront plus corsées pour notre héros qui, bien malgré lui, va mettre les doigts dans une affaire plus dangereuse que prévue. Au programme des réjouissances : coups, kidnapping, et autres blanchiments... pour un roman qui fait un joli pied de nez aux Holmes et autres détectives poussiéreux, avec son ton décalé et mordant ou encore ses personnages insolents et truculents...


Mon avis : En terminant ce livre, j'ai juste un grand sourire dessiné sur les lèvres. Un roman policier qui m'aura bien fait rire, rien de mieux pour remonter le moral. Dans cet opus des aventures du détective Cicéron, on commence par le retrouver, lui et son pote René, enfermés dans un coffre de voiture... Heureusement pour nous, Cicéron revient sur ce qui lui est arrivé avant d’atterrir dans le coffre. On apprend donc, les circonstances dans lesquelles Cairola, qui pour moi est juste le parrain de la mafia italienne de la banlieue parisienne, mais qui dans les faits est le président de l’association de la communauté italienne du coin, lui confit l'enquête. Je me rends compte que je viens de faire une phrase à rallonge, j'espère que vous suivez bien...Une lecture qui devient vite additive, car on veut savoir comment ils se sont retrouvés là ! Une fois qu'on les retrouve, une fois de plus dans le coffre, on veut savoir comment ils s’en sortent, et ainsi de suite, il y a toujours quelques choses qui fait qu'on veut continuer sa lecture.

Le style de l'auteur m'a au début dérouté, puis je m'y suis peu à peu habituée et j'ai même beaucoup aimé. On fait l'auteur et le détective sont totalement confondu, l'auteur est le détective et le détective est l'auteur, je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir. Ce qui fait que pendant l'histoire le détective (ou l'auteur si vous préférez) intervient directement avec nous, lecteur. Le plus souvent ses interventions sont humoristiques. Les seules interventions qui au bout d'un moment m'ont agacé sont c'est les "cf. à mon autre bouquin si vous ne l'avez pas lu" qu'on retrouve disséminé un peu partout dans le livre. Mais également quand le détective intervient avec nous, dans les quelques chapitres où il n’apparaît pas dans le récit. J'ai trouvé ses chapitres enrichissant pour le livre, car ils permettent de mieux cerner la situation et l'histoire, mais je trouve dommage que le détective/auteur intervienne avec nous dans ses chapitres où il ne joue aucun rôle.

A part ses petites choses, ce livre m'a beaucoup plut, même les scènes érotiques, car le détective partage avec nous ses aventures sexuelles, qui sont bien écrites, sans vulgarités. Je suis contente d'avoir découvert un nouvel auteur, dès que possible je me procure Soi Zen et tue-le, et Nés sous X, qui sont les opus avant celui ci. Je remercie Cicéron Angledroit pour la dédicace du livre, je vous mets la photo ci dessous, mais aussi pour l'envoie d'un fichier Word avec un descriptif de tous les personnages, qui ne pas été nécessaire pour cette lecture, je n'en ai pris réellement connaissance qu'après lecture du livre.


-----L'avis de mes matelots :----- 
- Fanny - Kathleen - Pauline -

12 commentaires:

  1. Génial !!!! Merci Cristy !!! Tu as raison pour les références trop présentes aux bouquins précédents...défaut corrigé dans le prochain (qui est terminé)..
    Belle soirée !!
    Cicé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour ce bon moment de lecture :)
      Bonne soirée.

      Supprimer
  2. si tu veux les 2 autres livres , je les ai et en plus pour cet achat, Cicéron t'offre Les cinq doigts de Dieu..avec une carte dédicacée

    RépondreSupprimer
  3. Coucou j'ai l'honneur de te dire que mon avis sur ton blog est enfin arrivée :D

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout, ta chronique donne envie ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas l'auteur, je n'ai jamais tenté un polar avec un petit côté humour et je t'avoue que ça m'intéresse ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé, j'ai commandé les autres livres de cet auteur :)

      Supprimer
  6. Pas tentée par ce livre, les histoires de détectives ce n'est pas ce que je préfère ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage, celle ci est pleine d'humour :)

      Supprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.