mercredi 1 mars 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Celui dont le nom n'est plus » de René Manzor



" Puissent ces sacrifices apaiser l'âme de Celui dont le nom n'est plus." Voilà le message laissé sur plusieurs scènes de crime. Derrière ses crimes, des victimes sans aucun lien, et différents assassins que rien ne relient non plus. Les seules choses communes entre ces meurtres : ce fameux message, la mise en scène  religieuse faîte autour des cadavres, l'absence de leurs organes, ainsi que l’amnésie des bourreaux qui ont tué l'être qu'ils aimaient le plus au monde...

Des meurtres bien étranges, et c'est le commissaire McKenna travaillant à Scotland Yard, ainsi que le docteur Dahlia Rhymes, criminologue du FBI envoyé sur place à la demande de l'ambassadeur américain, qui vont devoir comprendre qui est derrière tout ça, et pourquoi. Ils vont pouvoir compter aussi sur l'aide d'un avocat, Nils Blake.

Ce qui m'a passionné plus que l'histoire, ce sont les personnages, l'auteur les a très bien construit, je n'ai pu que m'attacher à eux, avec leur force, mais surtout leur faiblesse. McKenna a perdu un être cher ; Dahlia doit faire face aux fantômes de son enfance ; Nils Blake doit apprendre à vivre avec quelque chose de nouveau pour lui. Trois personnages très fort, ils ne pourront que retenir votre attention.

Quant à l'histoire, elle très bien ficelée, j'étais bien loin de m'imaginer ce qui se cache derrière ses meurtres. Entre rîtes religieux d’aujourd’hui et de temps plus ancien, ésotérisme et médecine, nos enquêteurs sont menés par des chemins de traverses. Car c'est bien le commanditaire de tout ça, qui arrive à emmener les personnes là où il le souhaite. Nos enquêteurs en sont bien conscient, et si eux aussi été manipulés ?

Ce que je peux reprocher à ce roman, c'est de ne pas avoir été embarquée dans une frénésie de recherche et de révélation dès les premières pages. D'un côté cela ne me dérange pas, je pense que sinon je n'aurais pas été aussi attaché aux personnages. Cette frénésie que j'aime retrouver dans les thrillers, se trouve en tournant les pages, plus vous les tournerez, plus vous vous sentirez emporté par l'intrigue, pour atteindre une apothéose vers la fin du roman.

Éditions Pocket - Thriller - 448 pages - 7,40 € en poche

6 commentaires:

  1. J'ai adoré ce roman, je te conseille aussi Dans les brumes du mal, on y retrouve Dahlia, la elle va être confronté à son passé ;)

    RépondreSupprimer
  2. Une histoire qui semble intéressante :) J'aime aussi quand on a la possibilité de s'attacher aux personnages!

    RépondreSupprimer
  3. Un thriller qui pourrait sans doute me plaire :)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne le connaissais pas mais je suis ravie de le découvrir ! Merci =)

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas le genre de livre qui m'intéresse mais la bonne intrigue bien ficelée ça donnerait envie à n'importe qui je crois.
    Ça me fait un peu penser aux Rivières pourpres (je n'ai vu que les films).

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas fan des thrillers donc je ne sais pas si je lirai ce livre un jour mais merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.