jeudi 15 mai 2014

⚓ J'ai jeté l'encre avec « La faille souterraine et autres enquêtes » de Henning Mankell





Éditions Points, paru en 2012 - Traduit du suédois par Anna Gibson
Titre original : Pyramiden - 513 pages - Couverture




▶ Résumé : On croit bien connaître Kurt Wallender, enquêteur solitaire hanté par la mort... Savons-nous comment le jeune homme hésitant et sans méthode, qui demandait s'il serait un jour un bon flic, est devenu le commissaire d'Ystad ? Réparties sur une vingtaine d'années, ces enquêtes reviennent au point d'origine : cette première affaire, en 1969, où Wallender échappe de peu à la mort.





▶ Mon avis : La faille souterraine est un titre très bien choisis. La faille du monde dans lequel on retrouve de plus en plus de violence, dans lequel on ne se sent pas en sécurité. C'est mon deuxième lire de Henning Mankell est on ressent très bien cette insécurité et cette violence démentielle dans ses romans.
Ce livre ne reprend pas une enquête mais cinq enquêtes à des époques différentes de la vie de Kurt Wallender. Quand Henning Mankell a commencé à écrire les récits de Wallender, celui ci avait déjà la quarantaine passé. Dans se livre, il répond à une interrogation de grand nombre de ses lecteurs "Que faisait Kurt Wallender avant ? " On apprend ainsi comment Kurt Wallender est passé de gardien de la paix à Malmö à inspecteur de la criminelle. Puis comment il a été transférer à Ystad.
En plus d'en apprendre plus sur la vie de Wallender, on a cinq enquêtes : Le coup de couteau ; La faille ; L'homme sur la plage ; La mort du photographe ; et La pyramide. Cinq enquêtes plutôt bien ficelées, j'ai retrouvé du suspens dans les toutes les histoires. Des scénarios bien menés et bien réfléchis. Le seul bémol est sur la fin de mot de l'histoire : je n'ai pas été toujours satisfaite de la façon dont est expliqué le mobile des meurtres. Surtout pour la dernière enquête, puisque finalement je n'ai pas trop compris, pour moi des explications sont manquantes.
Malgré ce petit bémol, je suis contente de cette lecture et je compte bien me procurer d'autres livres de Mankell. Je n'ai donc plus qu'à me procurer Meurtiers sans visages, le premier livre des aventures de Wallender. Un livre qui commence par un coup de téléphone le 8 janvier 1990, coup de téléphone qui termine l'enquête La pyramide de ce livre...


-----L'avis de mes matelots :----- 
- Fanny - Kathleen - Pauline -

2 commentaires:

Laissez un passage de votre voyage à bord.