mardi 3 février 2015

⚓ J'ai jeté l'encre avec « 1984 » de George Orwell


▶ Quatrième de couverture : "De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de WINSTON... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée. "


▶ Mon avis : Je me suis enfin plongée dans ce classique de la littérature anglaise, et pas n’importe quel classique, un classique dystopique. Et oui avant les Hungers Games, les Divergente et autres œuvres contemporaines, il y a avait 1984 de George Orwell et bien d’autres.

Nous découvrons le futur qu’a imaginé l’auteur, à travers le regard de Winston Smith. Un monde avec sa dictature totalitaire où tout le monde est sous constante surveillance grâce au télécran. Derrière chaque télécran, qui diffuse constamment la propagande en vigueur pour la gloire de Big Brother, peut se cacher la Police de la Pensée, qui peut vous voir, et vous entendre (on pourrait voir cet objet comme une télévision avec webcam et micro intégré connecté à un réseaux comme notre Internet d'aujourd'hui). Wintson Smith se rend bien compte de toutes les manipulations faîte par le Partie pour laver le cerveau du peuple : changement du passé, terreur, embrigadement, rationnements, et plein d’autres choses que je vous laisse découvrir. Le seul endroit où il est en sécurisé, est dans sa tête.

Le roman est divisé en trois parties. La première nous fait découvrir ce monde, c’est une partie où je me suis sentie vraiment oppressée, j’ai eu l’impression de ne pas respirer, comme le personnage qui a chaque instant essaye de se contrôler, pour que son visage ne laisse rien paraître, pour qu’il ne lâche aucune parole de travers, il contrôle même sa gestuelle. La deuxième partie est un peu plus dans l’action, je l’ai trouvé un peu plus légère grâce à la rencontre de Julia. Wintson et elle, vont ensemble prendre des risques contre le Partie. Je ne sais pas si je peux vous parler de la troisième partie sans vous gâchez l’histoire, je vous dirais simplement qu’il s’agit pour Wintson des conséquences de ses actes. Conséquence positif, ou conséquence funeste ? Telle est la question ! Mais c'est une partie que j'ai énormément aimé, puisque on a du mal à distinguer le vrai du faux, une petite aura de folie s'installe, et on est aussi perdu que le personnage...

George Orwell a su retranscrire à la perfection cette ambiance lourde que peut avoir un tel régime sur la vie de tous les jours. Grâce à des mots simples, sans chichi, la lecture est fluide. Je me suis laissé porter par sa plume. J’ai juste buté une seule fois sur un passage vraiment trop lourd, et que j’ai cru que je ne terminerais jamais, mais c’est le seul instant où j’ai eu du mal.

Dans l’ensemble j’ai apprécié ce roman, et j’aurais tellement voulu vous en dire plus, parce que ce roman est source de réflexions. Mais je ne peux pas aller plus loin, sous peine de vous en dire trop. Je remercie Ninouille, qui a accepté d’échanger avec moi sur ce livre qu’on a pu lire en même temps, une lecture commune improvisée.

http://leslecturesdecristy.blogspot.fr/2014/09/le-challenge-abc-2014-2015-babelio.html


 -----L'avis de mes partenaires :-----
- Fanny - Kathleen - Madame Love -
- Ninouille -

19 commentaires:

  1. Plus je vois ce livre, plus je me dis qu'il faut absolument que je le lise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est un livre incontournable, à toi de voir :)

      Supprimer
  2. J'en garde un excellent souvenir un peu flou, je pense qu'il mérite relecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite une bonne relecture dans ce cas :)

      Supprimer
  3. Je l'ai beaucoup aimé aussi ! Je te suis à 100% sur l'ambiance lourde qu'a réussi à retranscrire Orwell, c'est impressionnant et ça nous donne une expérience de lecture particulière.
    Je lui ai donné la même note que toi. Bises :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ta chronqiue que j'ai trouvé très bien écrite :)

      Supprimer
  4. Nous avons le même avis et le même ressenti concernant l'atmosphère du roman. C'est glaçant même pour le lecteur! Ta chronique est très bien menée, j'aime beaucoup. Bravo :D

    RépondreSupprimer
  5. C'est un de mes classique préférés :)

    RépondreSupprimer
  6. Je suis contente qu'il t'ait plu^^
    Effectivement, ce n'est pas comme les dystopies jeunesses actuelles qui se ressemblent toutes, dans ce genre de livre il y a beaucoup plus de profondeur et de réflexions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sûr que ça change des dystopies qu'on trouve en grand nombre maintenant ^_^

      Supprimer
  7. Je suis contente que ce livre t'ait plu et que notre échange improvisé ait pu se faire :D je ne pense pas pouvoir mieux décrire ce livre que toi en ce qui concerne le roman en général ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûr que tu écriras quelque chose de bien, j'ai hâte de découvrir ta chronique :)

      Supprimer
  8. Il faut que je le lise, c'est sûr!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite dans ce cas une bonne lecture avec ce livre :)

      Supprimer
  9. Un classique que je n'ai toujours pas pris le temps de découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé, et il mérite qu'on prenne le temps qu'on le découvre :)

      Supprimer
  10. je comprends qu'il faille le lire car l'univers dépeint par l'auteur est vraiment bien travaillé mais en dehors de ça je n'ai pas été particulièrement emballée.. je trouve qu'il manque quelque chose

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.