mardi 3 mars 2015

⚓ J'ai jeté l'encre avec « L'Adversaire » de Emmanuel Carrère


Quatrième de couverture : Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L'enquête a révélé qu'il n'était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu'il n'était rien d'autre. Il mentait depuis dix-huit ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Près d'être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Je suis entré en relation avec lui, j'ai assisté à son procès. J'ai essayé de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d'imposture et d'absence. D'imaginer ce qui tournait dans sa tête au long des heures vides, sans projet ni témoin, qu'il était supposé passer à son travail et passait en réalité sur des parkings d'autoroute ou dans les forêts du jura. De comprendre, enfin, ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m'a touché de si près et touche, je crois, chacun d'entre nous.


Mon avis : Emmanuel Carrère nous livre avec ce roman, le récit d'une longue descente au enfer d'un homme, en emmenant son lecteur de l'autre côté de la barrière, dans le sens où cet homme n'est pas une victime, mais le bourreau. L'auteur nous fait ainsi entré dans la vie du tueur, en essayant de le comprendre...

Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée en lisant ce roman, il relate un fait divers qui s'est réellement passé, et étant trop petite au moment des faits, je suis dans un certain sens contente de pouvoir lire ce livre, et de mieux découvrir ce fait divers. Mais dans un autre sens, je suis assez déçue. Je m'attendais en le lisant à vraiment entrer dans l'intimité de cet homme, et au final, l'auteur se contente de nous livrer le récit de sa vie avec ce qu'il as pu lire dans les journaux, ce qu'il a entendu lors de son procès, où des informations qu'il a pu avoir de son avocat, et d'autres personnes proche de Jean-Claude Romand. Emmanuel Carrère utilise la première personne pour parler de sa démarche, mais raconte l'histoire de cet homme à la troisième. Cet ensemble fait qu'on un récit assez impersonnelle, avec des faits qui ont été plutôt constitués par beaucoup de suppositions, plus que des vérités sortit de la bouche du coupable. La démarche de l'auteur est tout de même intéressante, surtout qu'il ne prend pas position, ni auprès de Jean-Claude Romand, bien que ce soit lui que l'auteur contacte, ni auprès de la famille des victimes.

Je ne vais pas vous raconter comment un homme a pu en venir à tuer sa femme, ses enfants, et ses parents, ce n'est pas mon but, c'est le but du livre. Et bien que j'ai réussi à comprendre, dans une certaine mesure, l'engrenage qui a amener Jean-Claude Romand a en venir jusqu'au meurtre, je ne suis par pour autant compatissante. On va découvrir le portait d'un homme qui a menti toute sa vie à son entourage, mais aussi à lui-même, et plus il ment, plus il s'enfonce. Il aurait pu, et à de très nombreuses reprises faire tourner la roue, j'imagine que cela doit être difficile avec un important problème psychologique... Le plus incroyable est que ses mensonges ont perdu presque une vingtaine d'année.

En bref, une lecture intéressante, bien qu'elle n'est pas répondu à mes attentes. Ayant été trop petite pour suivre cette affaire à l'époque, je ne pourrais pas dire si ce livre apporte un plus par rapport à ce que les médias ont raconté à l'époque.


-----L'avis de mes partenaires :-----
- Fanny - Kathleen - Madame Love -

9 commentaires:

  1. Je suis un peu mitigée devant cette lecture :/

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas du tout mon style de lecture :( je ne suis pas fan des livres qui racontent des affaires judiciaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a l'affaire judiciaire certes, mais l’auteur relate surtout un témoignage à travers les différents éléments qu'il a pu récolter :)

      Supprimer
  3. Je n'ai pas lu celui-ci de cet auteur mais il me tente beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi si tu le lis :)

      Supprimer
  4. Bonsoir, me revoilà. Je suis désolée pour cette très longue absence, et aussi désolée de ne pas avoir donné de nouvelles. J'ai fait une pause avec la lecture, ne parvenant pas à me plonger dans un livre, qui plus est le Bac Blanc d'une semaine et le tournoi d'échecs m'ont totalement détournés de la lecture. Je reviens donc, essayant de combler mon retard, j'espère que tu ne m'en voudras pas trop >.<
    J'espère que tu vas bien ! :)

    RépondreSupprimer
  5. La démarche de l'auteur semble très intéressante, mais peut-on réellement prétendre comprendre un tueur tout en ne l'étant pas soi-même ? Cela me semble assez impossible... Je ne pense donc pas lire ce livre dont ton avis me laisse perplexe :)

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai étudié en cours ainsi que le film et j'ai plutôt bien aimé. Très dérangeant ! Carrère allait voir Romand en prison etc, c'est assez dingue !

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.