jeudi 21 mai 2015

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Le Soir, Lilith » de Philippe Pratx


Quatrième de couverture :
23 novembre 1924, Lilith Hevesi, star du cinéma muet, est retrouvée morte dans le château où elle s'est retirée dans la campagne hongroise. Quarante ans plus tard, le narrateur tente de dépoussiérer son passé, ses recherches sont perturbées par une femme qui éveille rapidement ses soupçons... Lilith est un fantôme qui arpente les différentes strates du temps dans des mondes aux frontières incertaines dont on ne cesse de gratter la pellicule inflammable.


Mon avis :
Je remercie l'auteur, Philippe Pratx, qui m'a gentiment proposé la lecture de son livre. Un livre qui m'a transporté entre rêves et réalités, entre illusions et désillusions, dans un monde tout en noir et blanc, un voyage dans le passé, un voyage dans le mystère.

Le narrateur nous raconte l'histoire de Lilith, connu en tant qu'actrice dans les années 20 sous le nom d’Ève Whiteland. Pour ce faire, le narrateur va nous mener entre présent et passé. Dans le présent il va rencontrer Solange Marty, une journaliste qui s’intéresse au travail qu'il fournit pour la biographie de Lilith. Dans le passé nous retrouvons le narrateur qui nous raconte sa part de Lilith, qui nous raconte les passages de films où Lilith a joué, qui partage avec nous des extraits de lettres écrites par Lilith, ou encore des extraits du cahier d'écriture de Lilith. J'ai trouvé ce méli-mélo de genres déconcertant, surtout qu'il ne semble avoir ni fil conducteur, ni ordre entre ses éléments. La seule chose de tangible est la présence de Lilith, qu'on retrouve partout...

Et ce n'est pas la seule chose déconcertante, il se dégage de ces récits une part d'irréalité, une part de rêve, ce qui fait qu'on trouve une aura de folie et une aura mystique autour de Lilith. Quant aux scènes de films jouées par cette actrice, elles sont du même acabit, car Lilith a joué beaucoup de rôles de femmes fatales entourées d'ésotérisme qui pourraient incarner aussi bien le mal que le bien. Ce qui renforce encore plus le mystère et l’ambiguïté autour de cette actrice. Je n'ai pas compris le sens de tous ce que le narrateur prend le temps de nous raconter, juste que le narrateur, même 40 ans après la mort de cette femme, est obnubilé par elle, elle est mise sur un piédestal.

Un point qu'il est très important de souligner : l'écriture. L'auteur a une plume magnifique, chaque mot est savamment dosé et choisit, pour nous livré un roman poétique. Et les scènes de films sont merveilleusement bien écrites, tellement bien écrites que j'avais vraiment l'impression de voir le film sous mes yeux, avec ses détails et surtout avec l'expression des visages des acteurs, en particulier les expressions de Lilith. Dans les années 20 les films étaient muet et en noir et blanc, et l'auteur a su insuffler à son récit cette ambiance si particulière. J'en suis encore bluffée d'avoir autant été transportée par ses scènes.

En bref, j'ai lu un roman magnifiquement bien écrit, avec toutes les partie maitrisées à la perfection, que ce soit l'aura de folie et d'irréalité, ou que ce soit l'ambiance cinéma des années 20. La part de mystère autour de Lilith est présente jusqu’à la fin du roman, où les choses ont enfin prit tout leurs sens pour moi. J'ai été totalement transportée dans ce monde, et dans ce personnage qu'incarne Lilith au yeux du narrateur... peut-être ira-t-elle aussi hanter mes rêves à présent.

" La mort. Elle arrache, n'est-ce pas ? avec la plus insoutenable inhumanité, tout sens à la vie. Elle rend vaine et absurde la vie, n'est-ce pas ? Et cependant, en même temps, transcendée, la mort seule donne sens à la vie. "

-----L'avis de mes partenaires :-----
- Fanny - Kathleen - Katycat -
- Madame Love -

5 commentaires:

  1. Superbe chronique !! Je suis ravie que cette oeuvre t'est plu ! Je l'avais également beaucoup aimé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je suis retournée lire ta chronique après l'avoir terminé :)

      Supprimer
  2. Wow, superbe chronique ! ça donne vraiment envie de plonger dans ce livre !Merci pour ce délicieux moment :)

    RépondreSupprimer
  3. Ta chronique donne très envie !! :)

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.