vendredi 6 novembre 2015

⚓ J'ai jeté l'encre avec « 7 secondes » de Tom Easton


Quatrième de couverture :
Après un éprouvant voyage à travers un continent ravagé par la guerre civile, Mila a enfin atteint son but : les Îles. Elle espère se construire une nouvelle vie dans ce havre de paix, dont les habitants vivent tous avec une puce téléphonique à l’intérieur de la tête. Personne ne manque de rien, au point qu’on ne travaille que si on le souhaite. Mais pendant qu’on implante à la jeune fille, comme à tout un chacun, un téléphone personnel, on découvre un élément étranger à l’intérieur de son crâne… un appareil qui ressemble étrangement à une bombe !
Mila n’a plus le choix, elle doit fuir. Elle se retrouve pourchassée par tous les Agents du pays – à commencer par Adam, l’homme assigné depuis le début à sa surveillance, qui, grâce à la puce en question, peut voir par ses yeux et suivre ses moindres faits et gestes. Mais Mila est bien décidée à exploiter son seul avantage : un décalage de sept secondes dans la retransmission. Sept toutes petites secondes d’avance sur ses poursuivants, et sept seulement, pour tenter d’échapper à l’implacable traque et de découvrir ce que fait cet objet étranger dans son cerveau. Qui l’a mis là ? Et pourquoi ?


Éditions Lumen - Publié en septembre 2015
Grand Format - Roman Jeunesse
15,00 € - 370 pages
Traduit de l'anglais par
Émilie Gourdet


Mon avis :
Je remercie Emily et les éditions Lumen pour cette lecture qui m'a emmené dans une course contre la montre trépidante et palpitante. "Mila n'a que 7 secondes d'avance, 7 secondes pour se battre, 7 secondes pour sauver sa vie".

Me voilà plongée dans ce roman young adulte à l’univers dystopique et à une intrigue à suspens. J’ai suivi les pas de Mila entre présent et passé. Dans son présent, Mila, sur l’Île, va devoir fuir les Agents qui veulent la mettre hors d’état de nuire à cause de l’appareil implanté dans sa tête. Dans son passé, on découvre les motivations qui ont poussé Mila à venir sur l’Île et la façon dont elle y est arrivée avec le mystérieux Julian. Entre présent et passé, Mila va devoir comprendre comment ce dispositif est arrivé dans sa tête, et si effectivement il s'agit bien d'une bombe. Pour cela, elle ne peut compter que sur les 7 secondes de décalage que sa retransmission lui offre, est-ce que ces sept secondes vont suffire ?

J'ai trouvé l'entrée en la matière très accrocheuse, mais globalement le début est un peu long à se mettre en place. Mais une fois que la cavale de Mila commence, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. L’auteur m’a tenu en haleine tout au long de son roman, les péripéties ne manquent pas et Mila ne manque pas d’inventivité et de ressource pour mettre à profit les limites de la technologie.

Plus qu’une course contre la montre, j’ai trouvé un vrai univers ou plutôt une vraie idée derrière l’intrigue. Le monde est divisé en deux, les Îles considérées comme le Premier Monde où la vie est prospère, et le Tiers Monde où la vie est beaucoup plus difficile. C’est étrange, mais des similitudes avec notre monde d’aujourd’hui m’ont sauté aux yeux… La misère d’un côté, et de l’autre côté des politiques qui limitent la migration, c’est assez actuel finalement. Ce qui est dommage c'est que l'auteur n'a pas prit le temps de développer son idée, l'action étant au centre du roman. L'auteur donne tout de même un aperçu de ce qu'est devenu l'Europe après des guerres dévastatrices.

J’ai vraiment apprécié mon immersion dans cet univers et surtout dans cette course folle. L’auteur en plus d’une course haletante, nous offre un bel univers proche du monde d’aujourd’hui et un personnage qui me manque pas d'imagination. C'est juste dommage que l'univers ne soit pas plus mit en avant.




-----L'avis de mes partenaires :-----
- Fanny - Kathleen - Katycat -
- Madame Love -

23 commentaires:

  1. Un livre qui ne me tente pas trop pour le moment : je suis fâchée avec les dystopies. ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y en a beaucoup en ce moment, ce qui m'a plut dans ce roman c'est plus l'aspect "suspens" :)

      Supprimer
  2. C'est une très bonne chronique, mais ce n'est pas un livre qui me fait envie, à moins que je puisse l'emprunter quelque part...

    RépondreSupprimer
  3. La couverture ne me donnait pas envie et j'ai souvent passé mon chemin sur les blogs.
    Ta chronique va peut-être me faire changer d'avis, ça donne envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture n'est pas terrible, mais elle correspond très bien au roman. Ce qui m'a attiré c'est le résumé :)

      Supprimer
  4. Tu me donnes de nouveau très envie de le lire :) comme j'ai vu quelques avis mitigés j'espère aimer aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu aussi quelques avis mitigés, je pense qu'il venait de personnes qui étaient déçus que le côté dystopie ne se retrouve pas tellement, c'est plus le côté thriller qui prend le dessus avec une belle course contre la montre :)

      Supprimer
  5. Je l'ai dans ma PAL! Je vais bientôt le lire je pense, en tout cas ton avis donne super envie! ;)

    RépondreSupprimer
  6. Le résumé est très accrocheur en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce qui m'a donné envie de lire ce roman :)

      Supprimer
  7. Cette histoire à l'air vraiment pas mal ! :)

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai que l'univers aurait pu être davantage mis en avant..
    Tu as pensé quoi de la fin? x) Parce que perso, j'étais hyyyyper frustrée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin de m'a pas frustré du tout, j'aime plutôt ce genre de fin ouverte qui laisse le lecteur à son imagination :)

      Supprimer
  9. Quelle belle chronique pour un livre que j'ai maintenant très envie de découvrir !! ^^ Ça fait un livre de plus dans ma wishlist, un ! :D
    Bisouss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de t'avoir fait découvrir ce livre :)
      Bizzz

      Supprimer
  10. Réponses
    1. J'espère que tu pourras te le procurer rapidement et que tu l’appréciera ;)

      Supprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.