dimanche 20 décembre 2015

⛵ Dans la cabine du capitaine #Décembre 2015


Photo credit: KatieTT / Foter / CC BY-NC-SA

Bienvenue dans la cabine du capitaine ! Une fois par mois, je vous ouvre les portes de ma cabine pour vous laisser entrer un peu plus dans mon univers. Musiques, cinéma, petits ou grands évènements auxquel j'ai pu participer, parfois même des interviews d'autres blogueurs ou d'auteurs. Tous les mois je vous ouvrirai ses portes, et tous les mois vous pourrez découvrir quelque de chose de différent.

Prêt à voir ce que ma cabine vous cache aujourd'hui ? ;)


Lors de l'une de mes escapades sur la terre ferme, j'ai croisé, assise à la terrasse d'un café, Ninon Maréchale. Je me suis approchée d'elle sans qu'elle s'en aperçoive tant elle été absorbée par ce qu'elle gribouillait dans son cahier. Mais je ne pense pas lui avoir fait peur, enfin j'espère... Après avoir voyagé avec L'homme sans nez et Celle d'avant, j'avais envie d'en savoir plus sur cette auteure. Je suis donc contente qu'elle ait accepté de monter à bord de mon navire pour répondre à quelques questions.


Pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs qui ne vous connaissent peut-être pas ?

Une présentation… Hmm, pas commode ;)

J’ai 38 ans – je les fête même aujourd’hui :) [réponses envoyé le 24 novembre] -, 2 enfants superbes de 5 et 8 ans, et un mari incroyable. Je suis française mais je vis en Suisse – Zürich – depuis maintenant 7 ans. J’aime beaucoup la Suisse, c’est un pays magnifique, mais je mentirais si je disais que la France ne me manque pas. Elle me manque. Un peu, beaucoup…
Je reviens de temps en temps, parfois seulement pour quelques heures – j’habite à une heure de la frontière – juste pour entendre les gens parler français, m’imprégner de l’atmosphère qui n’est pas tout à fait la même, ou simplement poster une lettre :)

Quoi d’autre à mon sujet ? J’ai quitté mon emploi il y a trois ans pour écrire à plein temps, enfin plutôt à mi-temps puisqu’une partie non négligeable de la journée est consacrée à mes enfants lorsqu’ils ne sont pas à l’école.

J’aime lire, voyager ou simplement me promener, faire de la mosaïque, repeindre des meubles Ikea, jardiner et écouter de la musique. Aller au cinéma… mais avec les enfants, c’est un peu compliqué :)


Qu'est-ce qui vous pousse à écrire, d'une manière générale, d'où vous vient cette passion de l'écriture et quelles sont vos inspirations pour écrire ?

Depuis l’adolescence, j’ai toujours eu envie d’écrire. Je ne pense pas que cela vienne de mon milieu familial – je n’ai pas grandi au milieu des livres. Alors je ne sais pas… Mais déjà vers l’âge de 14 ans, j’ai eu envie d’écrire. Raconter des histoires, expliquer ce qu’il y avait dans la tête des gens. Tout ce que l’on ne voit pas mais qui amène les gens à se conduire comme ci ou comme ça. J’avais un cahier format A4 à grands carreaux à spirales, un cahier d’écolier dans lequel j’ai commencé à écrire. Il était caché sous mon lit :). Mais après maintes relectures, je me suis fait une raison : c’était mauvais. Vraiment mauvais. J’ai laissé tomber le cahier à spirales. Mais l’idée s’est probablement logée quelque part dans ma tête et a continué de grandir.

Pendant mes premières années en fac de lettres, j’ai remis ça. Sur un petit ordinateur, un Mac SE monochrome :). Mais encore une fois, je n’ai pas trouvé le résultat concluant. J’ai commencé lentement à penser que je n’étais pas faite pour ça.

J’ai donc continué mes études, en littérature, puis en linguistique. C’est dans ce dernier domaine que j’ai exercé mon métier pendant presque 15 ans. Puis, il y a 5 ans, ma vie professionnelle a été assez chamboulée. L’entreprise pour laquelle je travaillais a été rachetée, ça a changé beaucoup de choses. Petit à petit, j’ai moins aimé ce que je faisais. C’est là que le projet d’écrire a émergé à nouveau. Je me suis dit, pourquoi pas ? Après tout, on n’a qu’une vie. Je ne voulais pas me retourner un jour et regretter. J’ai commencé à écrire en parallèle de mon travail, et cette fois, ce que je « produisais » me convenait. C’a été libératoire, cette impression d’y arriver enfin ! Après quelques temps, je n’ai plus réussi à concilier les deux activités, j’ai démissionné. C’a été la décision la plus difficile de ma vie…

Pour ce qui est de mes inspirations, je dirais qu’elle viennent de la vie, des gens, de l’observation de ce qui se passe autour de nous. Je trouve que les gens sont une matière tellement complexe, tellement riche. Leur psychologie, leurs humeurs, la genèse de tout ça. Je n’ai pas besoin de créer des mondes parallèles ou des enquêtes policières (même si je n’ai rien contre ces genres :)), la vraie vie me suffit.


Dans « Celle d'avant » vous vous arrêtez sur les sentiments de chaque personnage, homme ou femme. Comment faites-vous pour vous mettre dans la peau de vos personnages et offrir ainsi une palette de sentiments qui m'ont semblé presque palpables ?

Comme je le disais, j’aime beaucoup observer les gens. Au lycée, j’étais toujours assise au fond de la classe, de ceux qui n’ouvrent pas la bouche et ne lèvent jamais le doigt - discrète. Ce n’est pas que je n’écoutais pas. Au contraire, j’étais attentive. Très attentive. Et je le suis toujours. Je regarde, j’écoute, j’observe. J’observe les gens, leurs expressions, leurs attitudes, j’écoute ce qu’ils disent, et parfois je vois aussi ce qu’ils ne disent pas... Je pense être plutôt douée pour décrypter les gens. Les visages en disent souvent long…
Avec les années, j’ai dû apprendre à avoir le regard moins insistant, autrement le voisin à la terrasse du café à l’impression que je le dévisage… :) Ça peut créer des petits soucis…

Une autre clé pour me faire « sentir » ou « ressentir » se trouve simplement dans ma personnalité. Je suis plutôt du genre sensible. Voire super-sensible… Les larmes me viennent facilement. Ca a plutôt des inconvénients, je dirais. On n’est moins solide que certains, on encaisse moins bien les coups… Mais cette sensibilité est aussi d’une aide précieuse dans l’écriture, du moins pour le type de textes que j’écris. Elle m’aide à coucher les sentiments sur papier, à les rendre plus vrais pour les avoir touchés du bout des doigts…


Dans « L'homme sans nez », j'ai vraiment apprécié cette idée d'un monde sans odeur, comment vous est venue l'idée ?

Tout d’abord, merci :)

L’idée m’est venue alors que j’écrivais mon premier roman, Celle d’avant. J’écris directement sur un ordinateur, mais j’ai tout de même dans mon tiroir, toujours disponible, un carnet dans lequel je note des idées en cours de route, pour la suite de la trame, ou bien encore pour un autre projet. Je ne peux pas vous dire comment l’idée a germé précisément, mais je me rappelle très bien, ce jour-là, alors que je travaillais sur Celle d’avant, avoir eu ce flot d’un coup – comme ça arrive parfois, pas si souvent, mais parfois :)
L’idée est venue avant, bien sûr, un homme qui se réveille avec la sensation que quelque chose a changé, mais il ne sait pas quoi, et le lecteur ne sait pas non plus. Dans l’idée, j’aurais préféré que le symptôme exact – la perte de l’odorat – ne soit pas dévoilé immédiatement, de manière à ce que le lecteur découvre en même temps que Melville ce qui se passe, que le lecteur entre dans sa peau, voit le monde à travers ses yeux. C’est aussi pour cette raison que le roman est écrit à la première personne. Je voulais une immersion totale dans ce personnage. Nous sommes lui. Et nous nous réveillons un matin avec quelque chose qui cloche mais nous ne savons pas quoi. J’ai dû dévoiler le thème d’emblée quand j’ai dû rédiger la quatrième de couverture… Là, il fallait bien dire de quoi le livre parlait… Mais quelque part, j’ai trouvé ça dommage :)

Quoi qu’il en soit, l’idée est venue, j’ai pris mon carnet et un flot est venu immédiatement. Je l’ai gardé longtemps, puis quand la période de trêve entre deux romans a été finie, j’ai repris ces quelques pages, je les ai corrigées un peu et ça a donné le premier chapitre.


Avez-vous travaillé sur d’autres projets ? Et avez-vous d’autres projets en cours pour l’avenir ?

J’ai commencé un troisième roman au début de l’année 2015. Il est déjà assez avancé, mais j’ai dû m’interrompre. Faute de motivation. Je souffrais de ne pas trouver de lectorat pour Celle d’avant et L’Homme sans nez. On écrit pour soi, mais on écrit aussi pour être lu, même si j’ai eu du mal à me l’avouer. Il arrive un moment où on a besoin d’un retour. Il me fallait un regard extérieur. Des lecteurs. C’est la raison pour laquelle j’essaie de faire connaître mes deux romans depuis quelques mois. Les retours positifs m’encouragent beaucoup pour la suite – lecteurs, croyez-le ou pas, mais vous avez une grande influence sur les auteurs… en tout cas, sur moi :)
Après la période tumultueuse de Noël, je compte donc reprendre ce projet commencé en janvier.


J’aimerais beaucoup vous découvrir en tant que lecteur à présent :


Quels sont les genres de livres que vous aimez lire ? Pouvez-vous nous citer un de vos livres préférés (ou un qui vous a vraiment marqué) et pourquoi pas aussi un livre que vous n'avez pas aimé du tout ?

Je suis avant tout une lectrice de romans contemporains. Il m’est arrivé de lire quelques polars/thrillers et des romans young adult, mais mon genre de prédilection est tout de même le roman contemporain. J’aime énormément Karine Tuil et Catherine Cusset, je suis une inconditionnelle de William Boyd et une grande admiratrice de Barbara Kingsolver.

Deux livres dans mon top personnel : L’Invention de nos vies de Karine Tuil (excellent, excellent livre !), Les Yeux dans les arbres de Barbara Kingsolver (magnifique !).

Un livre que je n’ai pas apprécié ? Oh… Je ne vais pas me faire d’amis… Hmm. Grégoire Delacourt, La Liste de mes envies. Pas aimé… non.


Avez-vous une PàL (Pile à Lire) en ce moment ? Et si oui, pouvez-vous nous en donner quelques titres ?

J’ai une PAL, oui. Une PAL un peu trop fournie faite de livres qui s’entassent avec les années, et une PAL plus petite et plus d’actualité, dans laquelle se trouvent :

- L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, de Haruki Murakami (ma lecture du moment),
- Une éducation catholique, de Catherine Cusset
- D'après une histoire vraie, de Delphine de Vigan
- Nous, de David Nicholls
- Les vies multiples d'Amory Clay, de William Boyd


Consultez-vous régulièrement des blogs littéraires ? Et si oui lesquels ?

En ce moment, oui :)

Lesquels ? Le vôtre, que je trouve vraiment très bien :)
Autrement, je peux vous citer – entre autres – „Entre les pages“, „Books & Boom“, „Les Chroniques littéraires d’Anaïs“, „La Lecture des livres“, „Echappée littéraire“, et le blog ainsi que la chaîne Youtube „Il est bien ce livre“. Je trouve Séverine engagée et pleine de vie, complètement dans ce qu’elle fait. C’est un bonheur de lire ses chroniques et de l’écouter parler !


Et la dernière question pour conclure cet entretien :


Êtes-vous une auteure heureuse ?

Parfaitement heureuse ! Parfois un peu mélancolique, mais heureuse :)



Vous pouvez retrouver Ninon Maréchale
sur sa page Facebook

http://leslecturesdecristy.blogspot.fr/2015/11/jai-jete-lencre-avec-lhomme-sans-nez-de.htmlhttp://leslecturesdecristy.blogspot.fr/2015/12/jai-jete-lencre-avec-celle-davant-de.html


Clique sur les couvertures pour découvrir mes chroniques
Livres disponible en format papier et numérique sur Amazon

14 commentaires:

  1. Ton blog est très beau, j'aime beaucoup ton esprit de loup de mer et d'aventure.
    Bravo pour la section "journal de bord": un classement alphabétique ne peut qu'aider à trouver un trésor ;)
    Bonne continuation.
    Sphinx

    RépondreSupprimer
  2. Une belle interview ! Elle me donne encore plus envie de découvrir les livres de cette auteure, notamment "Celle d'avant". :)

    RépondreSupprimer
  3. Ton interview est super intéressante j'aime le mix des questions auteure/lectrice : deux belles visions d'une même personne :)

    RépondreSupprimer
  4. Interview très sympa :)
    Je ne connaissais cette auteure (enfin, juste par tes chroniques).
    Pour l'instant je suis plus dans une période romance et imaginaire, mais je garde ces titres à l'esprit.

    RépondreSupprimer
  5. Une interview très intéressante, c'est gentil de la part de l'auteure d'avoir répondu à ces questions. :)

    RépondreSupprimer
  6. Très belle interview qui donne envie de découvrir cette auteure !!

    RépondreSupprimer
  7. J'adore ce rendez-vous, j'adore l'idée de pouvoir découvrir des auteurs de cette manière. C'est une super interview je trouve ! :)

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.