vendredi 4 décembre 2015

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Mémé goes to Hollywood » de Nadine Monfils


Présentation de l'escale :
JVCD. Quatre consonnes, zéro voyelle. Et pour Mémé Cornemuse : le fantasme absolu. Ah ! Épouser Jean-Claude Van Damne... Entre le dieu du coup de pied retourné et la spécialiste du délire à main armée, c'est sûr, c'est l'évidence. Et voilà notre délinquante sénile en route vers l'âme soeur, à Hollywood ! A cheval, en voiture, en baraque à frites ou cargo transatlantique, peu importe, pourvu qu'il y ait des homicides collatéraux et des chansons d'Annie Cordy...


Organisateur : Éditions Pocket
Escale : Humoristique
Encre : Poche
Nombre de vagues : 254
Prix du voyage : 6,20 €


Mon avis :
De prime abord ce roman a tout pour me plaire : un titre complètement loufoque et un résumé alléchant qui promet un mélange entre meurtres et humour. Le problème, c'est que ma lecture ne s'est pas passée exactement comme je me l'imaginais.

Mémé Cornemuse est un personnage totalement déluré. Son but est d'avoir ce qu'elle souhaite, même si c'est aux détriment des autres. Elle n'hésite donc pas à écarter violemment ceux qui se trouvent sur son passage, en les tuant si c'est nécessaire. De plus Mémé Cornemuse n'a pas sa langue dans sa poche et jure comme un charretier. Elle a aussi ses besoins de femme, et les hommes qu'elle juge potable doivent se souvenir longtemps d'elle... Ce personnage totalement décalée est une superbe idée, le problème c'est que cela va trop loin. Je me suis lassée au bout d'un moment de cette mémé complètement barge qui devient de plus en plus vulgaire.

Qui dit personnage complètement barge, dit une histoire tout aussi barge. Mémé Cornemuse veut se rendre à Hollywood pour épouser JCVD. Je ne vois pas ce qu'elle lui trouve, mais pourquoi pas. Au début j'ai trouvé amusante cette idée fixe, et amusant la façon dont elle s'y prend pour arriver à ses fins. Mais tout comme le personnage m'a lassé, l'histoire m'a lassé. Même ce Félix qu'on va découvrir et suivre n'a pas su tempérer le côté trop loufoque de Mémé Cornemuse. Félix est quelqu'un de bien sous tout rapport, le problème c'est ses frères et sa belle-mère qu'il va enfin rencontrer et qui sont aussi défoncés que la Mémé. Du coup le côté plus sérieux de Félix est très vite oublié au détriment de cette famille qui va l’emmener dans cette histoire de dingue.

Pour le côté loufoque on est servit, il n'y a rien à dire. Mais cela ne l'a pas fait pour moi, j'ai trouvé les choses trop vulgaire, et je n'avais plus envie de rire après une centaine de pages. Trop c'est trop, du coup j'ai fini pas sauter des pages et même par sauter la fin qui ne m'intéressait plus. On devrait plutôt mettre une balle dans la tête de cette mémé, pour le bien de tous...


-----L'avis de mes partenaires :-----
- Fanny - Kathleen - Katycat -
- Madame Love -

8 commentaires:

  1. Pas du tout tentée par ce livre, surtout au vu de ton avis plus que mitigé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aimé le style, mais je pense que ça peut plaire à d'autre, ne te base pas uniquement sur mon avis :)

      Supprimer
  2. Oh c'est dommage, c'est un style à part à prendre au 36ème degré, personnellement j'adore ! Ca change !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore quand ça part dans tous les sens, mais la Mémé est beaucoup trop vulgaire à mon goût et cela manquait de finesse pour moi.

      Supprimer
  3. C'est dommage que tu n'aies pas trop aimé cette histoire. Le résumé avait l'air pas mal pourtant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le résumé est pas mal, je sais que cela plaît à certain, mais ce n'est pas passé avec moi !

      Supprimer
  4. Hello !

    Mon copain avait bcp aimé les livres de Nadine Monfils. Il faut savoir qu'au début, Mémé Cornemuse était seulement un personnage "gag" dans le livre "Vacances d'un serial-killer" ce qui allait très bien et vu l'ampleur du succès du personnage, elle a ensuite été personnage principale avec ses multiples suites.. Et là mon copain a clairement décroché car comme tu dis, elle manque de finesse et au final cela se répète sans cesse..
    Bises
    Johanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirais peut-être "Vacances d'un serial-killer", mais ce personnage de Mémé Cornemuse, en tout cas dans ce roman, c'est trop vulgaire à mon goût.

      Supprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.