mercredi 5 juillet 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Vegan Psycho » de Freeric Huginn




Un drôle de roman avec une drôle d’enquête. Un tueur en série qui semble défendre la cause animale laisse derrière lui nombreux corps mutilés. Les victimes ne sont pas choisies au hasard, et le tueur leur fait subir les mêmes souffrances que subissent les animaux dans les élevages à grande échelle. Un roman qui traite d’un sujet lourd, car il y a en a des choses à dire sur le sujet, mais c’est sans compter sur Vanessa et Valmont, les policiers chargé de l’enquête, qui vont se mettre à l’ouvrage avec un bel humour apportant une touche de douceur dans ce monde de brut.

Une enquête intéressante, mais qui n’avance pas à grand pas. C’est pourquoi Valmont va faire appel à un medium qui va les mettre sur la piste d’un tueur portant un masque de cochon souriant. Vanessa et Valmont vont croiser beaucoup d’embûche dans cette enquête, sans compter la pression qui vient de plus haut. L’auteur offre ainsi un beau sujet avec en toile de fond un mode de vie : Vegan et ce qui motive ce mouvement à choisir cette voie.

La plupart du roman est écrit à la troisième personne, ce qui est très bien, vu que l’auteur nous fait suivre le point de vue de plusieurs personnages. Je trouve que cela donne un certain dynamise au roman. Nous avons ainsi l’occasion de connaître ce qui se passe un peu dans la tête du tueur, sans pour autant comprendre qui il peut bien être. Mais aussi de vivre ce que vivent les victimes au moment de leur capture par ce psychopathe. Petit bémol, c’est qu’à deux moments dans le roman, le texte passe à la première personne. Je n’ai pas compris ce changement et il m’a quelque peu perturbé.

Ce que je trouve dommage, c’est que le côté ésotérique avec le médium ne soit pas assez développé. Surtout au niveau de la conclusion, le médium offre des réponses quant aux agissements du tueur, sans aller plus loin, j’aurais vraiment aimé en savoir plus sur cet aspect. Le gros point positif, c’est que je ne me suis absolument pas doutée de l’identité de tueur jusqu’à ce que les enquêteurs le découvrent. Même si avec le recul, je me dis que pourtant, j’aurai quand même pu le deviner…

En bref, un roman sympathique, que je trouve bien plus intéressant pour le sujet et les personnages que pour l’enquête en elle-même. J’ai passé un agréable moment en compagnie de Vanessa et Valmont.

Auto Edition - Policier - 306 pages - 11,59 € en grand foramt
2,99 € au format numérique

Je remercie l'auteur qui m'a confié la lecture de son roman.

10 commentaires:

  1. ça a l'air sympa :)
    Et le sujet est d'actualité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le sujet est d'actualité. Nous nous posons de plus en plus de questions sur la consommation de viande.

      Supprimer
  2. Ce livre m'interpelle puisque je suis moi-même végétarienne ^^ merci pour la découverte, il a l'air bien sympa ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que végétarien et vegan sont deux choses différentes, bien que la non consommation de viande soit un point commun, après je ne suis pas trop au fait sur le sujet, je peux peut-être me tromper :) Ce roman est effectivement sympa ;)

      Supprimer
  3. Je ne pense pas que ce soit pour moi malheureusement bien que ça m'a l'air original !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas vraiment attirée :/ Ca sera pour une prochaine lecture ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre que ce roman ne t'attire pas trop. Il est assez original dans son genre, donc c'est normal qu'il ne plaise pas à tout le monde :D

      Supprimer
  5. Pourquoi pas, le côté vegan tueur m'intrigue beaucoup.

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.