mardi 24 novembre 2015

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Dernier été à Cracovie » de Lionel Thomé


Présentation de l'escale :
L'action de ce roman se déroule en Pologne dans les années précédant la chute du Mur de Berlin. Un ingénieur français, en mission dans une usine polonaise, fait la rencontre d'une jeune femme de culture étrangère à la sienne et dont il tombe amoureux. Les difficultés, inhérentes à leur vie antérieure, à la différence de moeurs entre leurs deux pays et à la situation politique internationale tendue, entravent fortement leurs relations et finissent par les entraîner dans un drame social et humain.

Organisateur : Mon Petit Éditeur
Escale : Contemporaine
Encre : Grand Format
Nombre de vagues : 248
Prix du voyage : 22,95€


Mon avis :
Je remercie Janyce et les éditions Mon Petit Éditeur pour cette lecture qui m'a amené à la découverte de la vie polonaise, mais aussi dans les tourments d'un homme.

Je dois avouer que j'ai eu du mal à me mettre dans la peau de Vincent, le personnage que l'on suit tout au long de ce roman. Cet homme venu dans la cadre de son travail va très vite tomber sous le charme de Barbara. Jusque là rien de bien transcendant, sauf que l'auteur a débuté le livre en parlant d'une rencontre entre Vincent et Alexandra. Alexandra qui se trouve être la fille de Barbara. Du coup, la fille de Barbara, pourrait-elle être la fille de Vincent ? Pour le savoir, j'ai tourné les pages, pour comprendre la relation entre Barbara et Vincent, et par la même occasion découvrir la Pologne des années 70/80, juste avant la chute du mur de Berlin.

Je n'ai pas eu d'attachement pour Vincent, et je dois dire qu'en apprenant qu'il est marié, tout comme Barbara d'ailleurs, je ne suis pas sentie antipathique envers les épanchements sentimentales de ce cœur d’artichaut. De plus je trouvais que l'histoire était raconté de façon assez plate jusqu'à l'arrivée de Jerzy, un personnage intriguant qui à l'air de traîner des ennuies derrière lui. Ce personnage a redonné du relief au récit, et du coup mon envie de dévorer ce roman. Parce que cela n'a pas loupé, en plus de mettre Ewa (encore une femme pour le Don Juan) sur le chemin de Vincent, il va aussi lui apporter son lot d’ennui.

Par contre j'ai énormément apprécié les termes polonais tout au long du roman qui donne une immersion presque totale dans la ville de Cracovie, tout comme les quelques références politiques pour replacer le contexte de l'époque. Je trouve quand même que l'auteur n'a pas totalement dépeint l'ambiance de ce pays, bien que l'idée soit là. J'ai bien ressentit qu'il y avait un certain décalage dans la façon de vivre du français et celle des polonais. Mais je me suis demandée à plusieurs moment au cours de ma lecture, pourquoi l'auteur ne profitait pas de ce passage pour en dire un peu plus sur l’environnement qui entourait Vincent.

Malgré un début assez difficile je me suis prise a aimé cette histoire, et à avoir un certain attachement pour les personnages. L'auteur dépeint des personnages avec leurs défauts et leurs faiblesses, et c'est ce qui fait la force de ce roman. On découvre ainsi une Pologne toute de grise vêtu, avec une histoire qui ne finit pas si bien que cela, même si il y a une petite note joyeuse dans le drame de ces vies.


-----L'avis de mes partenaires :-----
- Fanny - Kathleen - Katycat -
- Madame Love -

6 commentaires:

  1. Je ne sais pas si c'est le genre de lecture qui me plairait. Mais pourquoi pas le découvrir ce livre tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour savoir si c'est ton genre, le meilleur moyen c'est d'essayer ;)

      Supprimer
  2. Un livre qui a l'air intéressant, pourquoi pas. ^^ Même si ce n'est pas trop mon genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois on découvre des surprises en sortant de sa zone de confort :)

      Supprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.