dimanche 17 juillet 2016

⛵ Dans la cabine du capitaine #Juillet 2016


Photo credit: KatieTT / Foter / CC BY-NC-SA

Bonjour mes petits matelots, je vous souhaite la bienvenue dans ma cabine personnelle. Je souhaite démarrer par une pensée à Nice. C’est vraiment triste ce qui s’est passé là bas, le soir du 14 juillet en plus, jour où l’on célèbre la liberté. Une pensée pour les familles des victimes et une citation que je trouve magnifique, surtout dans des moments comme celui-ci.

" On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres.
Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. "
Albus Dumbledore de J.K. Rowling

Je vais quand même vous parler de quelque chose de plus joyeux. Je vous avertis, je vais énormément blablater, je pense que beaucoup d'entre vous vont décrocher, mais je fais quand même cet article. Prêt à découvrir ce qui se cache dans ma cabine ? ;)

       Mon premier trimestre de grossesse      

Au moment où j’écris ses lignes, j’ai entamé mon 7ème mois de grossesse, je suis donc en train de vivre depuis peu mon dernier trimestre de grossesse. Dernière ligne droite avant mon accouchement prévue le 8 octobre 2016.
Je ne sais pas si cela va vous intéresser, je vous parle d’un sujet qui est loin des livres, mais je souhaitais revenir quand même sur mes 3 premiers mois de grossesse. Je partage et en même temps je conserve un souvenir.


Racontage de vie
Pour commencer, j’ai un parcours pas comme les autres. Un parcours normal c’est arrêter sa contraception et attendre que ça se passe. Peut-être le savez-vous, ou l’apprenez-vous, mais j’ai une polyarthrite rhumatoïde (PR). De ce fait, je prends des traitements. Des traitements incompatibles avec une grossesse. Avant de penser à une grossesse, j’ai du penser à demander à mon médecin si je pouvais arrêter mon traitement pour mettre en route bébé. J’ai eu ce feu vert en avril 2014, j’ai donc arrêté mes traitements, puis ma contraception quelques mois plus tard, en septembre 2014 (le temps que les médicaments quittent mon organisme). Entre septembre 2014 et le début d’année 2016, rien, rien de chez rien. J’ai appris entre temps que j’avais un petit problème qui pouvait rendre la conception d’un enfant plus difficile, mais pas impossible. Voyant début 2016 arriver, et toujours rien, avec M. Sevla, nous nous sommes résignés. J’allais reprendre une contraception, et mes traitements pour ma PR, et tant pis si nous n’avons pas d’enfant. Après tout, nous étions bien tous les deux avec nos deux boules de poils. Puis, nous n’étions pas faits pour être parents. Vous l’aurez compris, nous avions trouvé plein d’excuses pour renoncer. Et c’est là que la surprise est arrivée…

Fin janvier 2016 : je commence à ressentir des symptômes qui me semblent bizarres. Une sensation très bizarre au niveau des seins. J’ai eu peur, je me tâtais les seins pour vérifier qu’il n’y avait pas de boules. Puis j’ai eu des nausées, au début je pensais que je couvais une gastro (parce que plus rien aux seins à ce moment là).

Début février 2016 : Combo seins + nausées. A un moment je regarde M. Sevla, et je lui dis « Je crois que je suis enceinte ». Il ne savait pas trop comment prendre la chose, mais nous étions tous les deux d’accord sur le fait qu’il était temps de faire un test de grossesse. Juste pas fait exprès, mais j’ai fait le test de grossesse le jour de mon anniversaire… Je l’avais acheté la vieille, et le pharmacien m’a conseillé de faire le test avec les première urines du matin. J’étais presque sûr qu’il allait être positif, mais quand j’ai vu le résultat s’afficher j’étais juste sur le cul. Je suis restée un moment assisse sur la cuvette des toilettes (je sais, pas très glamour comme image). Annonce à M. Sevla quand il est rentré de son travail, il était en joie. Mais surtout, j’ai pris RDV avec un médecin pour confirmation par prise de sang. Tout s’est enchaîné très vite ensuite. Comme la prise de sang à confirmer mon état, j’ai pris RDV avec mon gynécologue. Le problème, c’est que là où j’habite, il faut attendre 1 mois pour avoir son RDV.

Mars 2016 : RDV avec gynéco qui me fait une échographie pour confirmer la grossesse, même si je n’avais plus aucun doute sur le sujet, c’était juste un moment magique de voir bébé sur l’écran. Et ce moment où nous avons entendu son petit cœur battre.
Puis le gynéco m’explique toutes les formalités administratives (sécu social + caf) et tous les examens que je dois faire. L’examen principal du mois de mars étant ce qu’on appelle l’échographie du 1er trimestre, qu’on appelle aussi l’échographie de datation. Elle permet de dater le début de grossesse et donc de déterminer une date d’accouchement. Mais elle permet surtout de voir que bébé se développe bien et de vérifier les risques de malformations et la trisomie 21. Encore un moment magique où nous avons pu voir notre bébé qui se porte à merveille.


Les symptômes du 1er trimestre
Le 1er trimestre a été assez dur pour moi. Au début j’ai eu des nausées qui étaient gérable, jusqu’à ce que je chope la grippe. J’ai gardé le lit une semaine, et la grippe a empiré mes nausées, je n’étais vraiment pas bien. La semaine suivante, j’étais mieux, la fièvre était tombée et je ne toussais presque plus, mais entre la fatigue et les nausées j’ai eu énormément de mal. J’ai sentit une réel amélioration que vers la fin mars. Ce qui explique aussi ma désertion du blog, entre ma fatigue et mes nausées j’avais du mal à me concentrer sur quelque chose.

Voilà pour ce premier trimestre, si vous êtes arrivés au bout de toutes ses lignes, je vous dis bravo. En plus j'ai essayé de faire une version le plus courte possible. J’espère que vous serez intéressés par le deuxième trimestre de grossesse :p

A bientôt !!!

17 commentaires:

  1. Cela doit être une incroyable expérience !! J'espère la vivre un jour ^^

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Malheureusement, pour je ne sais quelle raison, la maternité est idéalisée (de la grossesse à l’accouchement, et la suite aussi).
      Ce qui m'énerve, c'est que toute mes copines qui ont vécut cette expérience bien avant moi, n'arrêtait pas de me dire "alors c'est quand ton tour, tu verras c'est que du bonheur". Alors oui il y a du bonheur, mais il y aussi beaucoup de désagréments et d’inquiétude, alors à mes copines, aujourd'hui je leur dis me*de, alors que je ne fais que commencer avec cet expérience de devenir maman XD

      Supprimer
  3. Merci d'avoir partagé ces moments de bonheur et les autres plus difficiles, c'est très émouvant de te lire. Je vous souhaite plein de bonnes choses à tous les 3! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, mais avec les chats, à la maison on sera 5 au mois d'Octobre lol

      Supprimer
  4. Je te rassure, j'ai dû attendre un mois aussi avant la première écho ^^ (par contre, j'ai attendu à peu près 2h pour la prise de sang, mon cher et tendre bosse dans un labo, ça facilite la vie dans ce genre de situation).
    J'espère en tout cas que ta fin de grossesse se passera bien :)
    (et si je peux me permettre un petit conseil administratif, au cas où on ne vous l'ait pas encore donné : pensez à faire la reconnaissance anticipée, ça évite un peu de paperasse une fois que le bébé est là)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais personne qui travaille en labo, mais vu que j'ai choisit l'option de connaître mes résultats via internet, le soir même ou le lendemain, selon les analyses à faire, j'ai le résultat, je n'ai pas attendu très longtemps :)
      Pas besoin de reconnaissance anticipée, nous sommes mariés ;)

      Supprimer
  5. Aucune grossesse n'est identique mais elles restent merveilleuses à vivre quoiqu'il en soit !! Repose toi bien car (conseil de maman), les premiers mois risquent d'être fatiguant à moins d'avoir un petit ange qui fasse ses nuits de suite (mon premier les a fait à 2 mois mais les jumeaux à 10 mois :/ ) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée de le dire, mais je ne trouve pas que ce soit merveilleux à vivre... Il y a bien de moments magiques, comme les échos, la première fois que j'ai sentit bébé bougé, et surtout la première fois que le papa à pu lui aussi sentir bébé bougé ; mais globalement, je suis pressée que cela se termine, parce que je n'en peux plus mdr
      Comme je ne travaille pas, j'ai le temps pour me reposer, donc j'en profite, je sais que ce ne sera plus la même chose quand bébé sera à la maison :)

      Supprimer
    2. Ma première grossesse a été un bonheur. Pas de nausées, nickel, j'ai même bossé jusqu'à 1 mois avant d'accoucher. Par contre, si je dis "merveilleux" c'est surtout à cause de ma 2nde grossesse, celle de mes jumeaux. J'ai fait un déni durant le premier trimestre. Je savais qu'ils étaient là mais j'avais du mal à l'accepter. Puis quand enfin je me suis faite à l'idée d'en avoir deux, j'ai eu des complications et j'ai failli les perdre à 5 mois de grossesse. C'est là que j'ai tout remis en question et j'ai profité un max des derniers mois même si j'ai souffert de la chaleur (j'ai passé tout l'été) et j'étais fatigué car mon grand de 2 ans réclamait de l'attention ! Allez, courage !!

      Supprimer
    3. Merci, du courage je vais en avoir besoin avec les chaleurs annoncés pour aujourd'hui et demain lol

      Supprimer
  6. Malgré tous les éléments qui étaient contre toi et ton mari, c'est super que vous ayez pu avoir ce bébé.
    Plein de bonheur à toi pour la suite ! :)

    RépondreSupprimer
  7. C'est vraiment gentil de partager tout ça avec nous. C'est très touchant de voir que la vie nous joue parfois des tours malgré des moments difficiles.
    Comme tu le sais, je te souhaite plein de belles choses (pas trop fatigantes et agréables)^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, pour les pas trop fatigantes et agréable, c'est loupé XD
      J'espère que je pourrai mieux profiter de tout ça une fois l'épreuve de l'accouchement passé lol

      Supprimer
  8. Je suis contente que finalement, ça aie eu lieu, malgré les nausées.
    Je te souhaite une bonne fin de grossesse :)

    RépondreSupprimer

Laissez un passage de votre voyage à bord.