mercredi 30 août 2017

⚓ J'ai jeté l'encre avec « Une Vita pas si Dolce » de Mélanie Taquet




Nina s’envole pour l’Italie sur un coup de tête, elle n’a rien prévu, sinon de rejoindre son amie Hannah qui tient La Dolce Vita, un Bed&Breakfast à Florence. Les retrouvailles ne font pas se passer comme l’espérait Nina. Il faut dire que Nina fuit quelque chose, une chose qu’elle garde pour elle-même. Nina va devenir insouciante dans sa vie à Florence, avec Marco, un napolitain résidant permanant de La Dolce Vita. Quant à Hannah, elle a des problèmes de couples qui ne sont pas arrangé par la relation difficile qu’elle a avec sa sorcière de belle-mère.

L’autrice va nous faire découvrir deux pans de vie, celle de Nina qui cache ses secrets et celle d’Hannah qui était loin d’imaginer sa vie ainsi quand elle est venue vivre à Florence avec son mari Michele. Les personnages sont très bien construits, nous découvrons leur faiblesse et leurs petits secrets au fur à mesure de la lecture. L’autrice sait retenir l’attention du lecteur et dévoile les choses aux bons moments. En plus nous avons le droit à une belle visite de la vie florentine.

Je pense que le plus est que nous avons le point de vue de presque tous les personnages. Principalement de Nina et Hannah, mais nous avons aussi le plaisir de découvrir ce que peuvent vivre et penser Marco, Michele, ou encore Paola, cette sorcière de belle-mère qui est aussi une petite cachotière.

Je dois dire que quand j’ai découvert ce qui a réellement amener Nina à Florence, j’ai été dans un premier temps révolté. Puis la compassion et la compréhension a fini par arrivé, même si ce qu’elle fait me semble impardonnable. Nous avons tous nos propres expériences qui feront que nous n’aurons pas forcément la même réaction face à cette révélation.

Je trouve que finalement ce roman délivre un beau message, d’abord celui ne pas baisser les bras face à une situation difficile. La vie n’est pas facile, nous pouvons avoir peur face à certaine situation. Mais ce qui compte, c’est d’aller au-delà de ces peurs pour pouvoir construire et avancer. Le second message est celui de la tolérance, comme dit plus haut, nous avons tous nos propres expériences, ne jugeons donc pas quelqu’un trop durement. Nous ne sommes pas dans les baskets des autres, il faut essayer de comprendre et de faire preuve d’un peu de compassion, c’est ce qu’il manque à ce monde.

En bref, même si de prime abord vous pensez avoir à faire à une romance (c’était mon cas), vous aurez finalement entre les mains un beau roman contemporain avec des personnages aboutit qui seront vous faire réfléchir.

Éditions Librinova - Contemporain - 379 pages - 17,90 € en Grand Format
2,99 € en Numérique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un passage de votre voyage à bord.